Smile Makers : sextoys sans phtalates

Home/Les trouvailles/Smile Makers : sextoys sans phtalates

Lorsque l’on achète des produits intimes, on s’intéresse généralement à la taille des préservatifs, à la forme des sextoys ou au goût du lubrifiant… Fraise ou caramel ? On hésite un instant mais, à moins d’avoir une quelconque allergie, rares sont les fois où l’on se pose davantage de questions. Quid des ingrédients ou des matériaux avec lesquels on s’apprête à jouer ? Cela dit, lire les étiquettes ne nous serait pas d’une grande utilité puisque légalement, rien n’oblige les fabricants à mentionner les compositions sur les emballages… Dommage ! Surtout lorsque l’on apprend que de nombreuses marques ont recours aux phtalates, substances ô combien douteuses qu’il vaudrait mieux tenir hors de portée de nos muqueuses… Heureusement, il existe des alternatives. La preuve avec Smile Makers.

L’omniprésence des perturbateurs endocriniens

Les phtalates font partie de la grande famille des « perturbateurs endocriniens », ces substances chimiques qui altèrent le taux d’hormones dans le sang, les imitent ou les bloquent… Ils sèment la zizanie dans le système hormonal et peuvent, à la longue, avoir de graves conséquences sur la santé : puberté précoce, baisse de la qualité du sperme, troubles du système de reproduction voire infertilité, malformations du foetus mais aussi diabète, cancers du sein ou des testicules, troubles cardio-vasculaires, dysfonctionnement du système immunitaire, etc. Notez par ailleurs que ces effets se répercutent d’une génération à une autre.

Il y a quelques années, lors d’une collaboration avec Générations Cobayes, j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec André Cicolella, chimiste et toxicologue, à qui l’on doit l’interdiction du Bisphénol A dans les biberons et le perchloréthylène dans les pressings… C’est ainsi que commença ma chasse aux « PE » et croyez-moi, ils se cachent absolument partout.

On trouve du Bisphénol A dans les plastiques, des pesticides dans l’alimentation, des parabènes dans les cosmétiques, des perfluorés dans les emballages et les revêtements anti-adhésifs…
Et jusqu’à récemment, il y en avait jusque dans le ticket de caisse que nous tend la caissière. C’est vous dire l’importance de retourner les produits ! Impossible d’y échapper sans s’intéresser à ce que l’on consomme !

Sextoy & phtalates

On comptabilise une dizaine de phtalates. S’ils sont plébiscités comme agents fixateurs dans bon nombre de fragrances et de produits de beauté, pour fixer la couleur du vernis, la touche de gel, le pschitt de laque ou de déodorant, les fabricants les utilisent surtout comme plastifiants. Ils permettent d’assouplir les matières plastiques, de les adoucir. On les retrouve alors dans les produits en polychlorure de vinyle (le fameux « PVC ») tels que le mobilier, les câbles électriques, les textiles imperméables, les nappes et les rideaux de douche, les poches à perfusion et tous les gadgets et autres jouets que les enfants s’empressent de mâchouiller… Mauvaise nouvelle, s’ils sont chauffés ou mis en contact avec un liquide ou un corps gras, les phtalates peuvent migrer.

Pour identifier un PVC, reportez-vous au logo apposé sur l’emballage !

Si des mesures ont été prises concernant les jouets des enfants de moins de 3 ans, qui ne contiennent désormais plus de phtalates, aucune loi n’encadre la fabrication de ceux destinés aux adultes…

Renoncer au plaisir étant tout à fait exclu, laissez-moi faire les présentations.

« La beauté commence par un sourire »

Chez Smile Makers, on pense que la beauté et la joie résident dans notre capacité, à nous les femmes, à connaître le plaisir sexuel. Seule ou accompagnée, entendons-nous bien. Ainsi, toute la gamme de vibromasseurs a été imaginée pour que nous puissions explorer notre intimité, expérimenter de nouvelles sensations, découvrir nos zones érogènes… Aussi souvent que souhaité et avec la complicité de produits dénués de toute substance nocive.

Parmi les cinq sextoys que l’on m’a proposés de tester, j’ai jeté mon dévolu sur « Le Prof de tennis ». Oui parce qu’ils ont de l’humour aussi, chez Smile Makers. C’est un stimulateur de point G… Mais à chaque jouet sa promesse !

Gamme de vibromasseurs sans phtalates

– Le  Surfeur, le p’tit nouveau qui n’apparaît pas sur la photo, est un mini-vibromasseur clitoridien

– Le Pompier stimule simultanément le clitoris et la zone labiale

– Le Millionnaire imite les sensations d’un rapport sexuel

– Le Français masse le clitoris et imite le contact d’une langue

Je passerais charitablement sur les détails de mon expérience (somme toute très satisfaisante !), pudeur oblige… Toutefois, j’attire votre attention sur ce qui nous importe aujourd’hui : les ingrédients et matériaux utilisés.

Chez Smile Makers, un vibromasseur se compose de silicone de qualité alimentaire, point. Quant aux trois lubrifiants, ils sont faits à base d’eau et ne présentent qu’une poignée d’ingrédients, que je me suis d’ailleurs empressée de soumettre à la « recherche INCI » du site La vérité sur les cosmétiques.

Ingrédients des lubrifiants sans phtalates

Pour finir de me convaincre, la marque m’a transféré les tests des produits effectués en laboratoire… Rien à signaler, vous pouvez y aller !

 

+ + +

Vibromasseurs, avec plusieurs vitesses et modes de pulsation
de 19,95 à 39,95 euros chez Monoprix, à utiliser avec une pile AAA (non incluse)

Lubrifiants conditionnés en flacon de 30 ml
à 14,95 euros, disponibles sur le site Smile Makers (bientôt chez Monoprix)

→ Pour savoir quel lubrifiant est fait pour vous, faites le test !
Et pour des préservatifs sains, pensez à Green Condom

2017-02-06T19:44:39+00:00 23 janvier 2017|1 commentaire

Un commentaire

  1. Maeva 19 mars 2017 at 15 h 27 min - Reply

    Haha, bien pensé cet article, et utile ma foi

Laisser un commentaire