Quand on parle d’algues, on pense souvent à la fine feuille qui entoure les sushis… Brunes, vertes ou rouges, il existe pourtant bien d’autres variétés ! Véritables bombes énergétiques, elles offrent un cocktail de vitamines et sont incroyablement riches en protéines et en minéraux. Faisons les présentations !

Des algues aux milles et une vertus

La recette proposée comprend un mélange déshydraté de laitue de mer, de dulse, de nori et de wakame. Il est possible de le trouver en vrac dans certains magasins bio ou déjà emballé, estampillé « salade du pêcheur ».

La laitue de mer est une algue verte qui fait concurrence aux produits laitiers. Très riche en calcium, en vitamine C et en fer, elle contient de l’iode, du potassium, du soufre mais aussi des oligo-éléments tels que le magnésium et le zinc.

La dulse, de la famille des algues rouges, présente des extrémités comme des pattes palmées. On l’a dit trois fois plus riche en potassium que n’importe quel fruit sec ! Particulièrement riche en vitamine C, elle apporte aussi des minéraux, des antioxydants et comprend tous les acides aminés dont le corps a besoin.

La nori, star des restaurants japonais, est aussi une algue rouge. Elle renferme trois fois plus de fer que les fruits de mer ! Si elle contient beaucoup de vitamine A, quatorze fois plus que la carotte, on l’apprécie surtout pour sa richesse en vitamine B12.

Le wakame, que l’on appelle aussi « fougère de mer », est une algue brune qui contient autant de protéines que le poisson. Elle renferme aussi beaucoup de fibres, de minéraux et de vitamines, notamment la vitamine K.

algues immunite

Ingrédients pour un bol :

3 gros cornichons
1 demi oignon rouge
3 c. à café de câpres
1 demi citron
un mélange d’algues en paillettes
2 c. à soupe de vinaigre de cidre
3 c. à soupe d’huile d’olive
du poivre

Dans le bol du mixeur, mettre les cornichons, les câpres, l’oignon rouge grossièrement coupé, le jus d’un demi citron, le vinaigre de cidre et l’huile d’olive. Mixer, assaisonner et ajouter 2 à 3 poignées d’algues en paillettes.

Bien souvent, j’ajoute aussi un bouquet de persil mais je n’en avais pas sous la main… Réservez une heure au frigo, le temps que les algues se réhydratent et dégustez sans modération sur des rondelles de radis noir finement coupées !

Bon app’

→ Pour en savoir plus, je ne saurais que trop vous recommander « Les algues » de Régine Quéva, aux Editions Marabout.